Actualités

S'inspirer et rester branchés!

Impacts de la réduction des intrants intermédiaires chinois dans les exportations mondiales

30-03-2020 / Nouvelles

Au cours des deux dernières décennies, la Chine est devenue le plus grand exportateur du monde[1] ainsi que le principal fournisseur d’intrants intermédiaires pour les entreprises manufacturières à l’étranger. À ce jour, environ 20% du commerce mondial de fabrication de produits intermédiaires provient de la Chine[2].

Une réduction de l’offre d’intrants intermédiaires chinois peut affecter la capacité de production et donc les exportations d’un pays donné, selon la dépendance de ses industries à l’égard des fournisseurs chinois.

Selon une étude de l’UNCTAD, les économies les plus touchées par les ruptures d’approvisionnement chinoises seront l’Union européenne (machines, automobile et produits chimiques), les États-Unis (machines, automobile et instruments de précision), le Japon (machines et automobile), la République de Corée (machines et équipements de communication), Province chinoise de Taiwan (équipement de communication et machines de bureau) et Viet Nam (équipement de communication)[3].

Les graphiques ci-dessous montrent l’effet potentiel du COVID-19 sur les exportations des pays les plus exposés aux ruptures d’approvisionnement chinoises pour le secteur automobile et la fabrication de métal et de produits métalliques[4].

Une réduction de 2% des exportations d’intrants intermédiaires chinois dans le secteur automobile occasionnera une baisse des exportations de 2 543 M $US en l’Union européenne et de 845 M$US aux États-Unis.

 

Pour le secteur de la fabrication de métal et de produits métalliques, on observe une perte de 1 171 M $US dans les exportations des pays de l’Union européen et de 298 M $US aux États-Unis comme résultat d’une réduction de 2% des intrants intermédiaires chinois.

Au Canada, les secteurs les plus exposés aux ruptures de la chaîne d’approvisionnement chinois sont : l’automobile (176 M$US de réduction des exportations), la machinerie (138 M$US), les produits chimiques (86 M $US) et les instruments de précision (86 M$US) si on tient compte du 2 % de réduction des intrants intermédiaires chinois.

 

[1] https://oec.world/en/profile/country/chn/

[2] https://unctad.org/en/PublicationsLibrary/ditcinf2020d1.pdf

[3] Idem

[4] Statista.

Partager